top of page
Rechercher

Vibratoire, quantique, holistique… Les mots à la mode

Face à la mode des mots dans le monde du soin et du bien-être, j’ai eu envie de faire un petit article, une mise au point, car certaines pratiques me laissent très dubitatives.


Avant on voyait le mot « énergétique » ajouté à toutes les sauces, puis il y a eu les mots « holistique », « vibratoire », et maintenant la grande mode c’est le « quantique ».


Ces grands mots ne sont pas employés au hasard (quoique !), et les gens qui les emploient comptent souvent sur votre ignorance de leur signification. Quand on ne sait pas ce que c’est, on est impressionnés, on se dit que ça doit être bien, ça a l’air d’être un niveau supérieur au reste. Conséquence : ce sont des mots qui font vendre. C’est à la mode, tout le monde s’y met, ça fait « spirituel » et évolué, c’est un gage de confiance (parfois aveugle) envers ceux qui les emploient.

Alors je suis d’accord pour rechercher la qualité (dans les soins, les stages, dans une formation…), et ces mots traduisent parfois un certain niveau de qualité, mais c’est loin d’être toujours le cas.


Mais en fait, tous ces grands mots, concrètement, ça veut dire quoi ?


Vibratoire : bon, toute la matière a une composante vibratoire, tout est ondes et vibrations (les pensées, les émotions, l’énergie, la matière…) donc c’est un peu inutile de préciser qu’on fait un truc vibratoire (sauf si on travaille avec le son, là ça désigne l’outils de travail donc c’est logique).


Energétique : on appelle « énergétique » tout ce qui n’est pas matière. Ou « subtil ». Ou « éthérique ». Bref tout ça pour parler de l’invisible (= ce qu'on ne voit pas en général). Et puis le mot « énergie » cache un peu la notion de puissance (on « envoie de l’énergie », on « recharge les énergies ») même si on ne sait pas toujours de quelle énergie on parle. Et puis de toute façon, on peut dire aussi que tout est énergie : la matière c’est juste de l’énergie condensée. Ça rejoint le concept du vibratoire.


Sauf que l’invisible, c’est TELLEMENT vaste ! Si on en perçoit un micro pouillème c’est déjà énorme. Beaucoup de gens se disent « médium » ou « canal » justement parce qu’ils perçoivent des miettes de l’invisible. Mais assez peu ont l’humilité de comprendre qu’ils n’en perçoivent que des miettes, et les autres jouent bien vite avec ces miettes pour « soigner » leur prochain. Et ces derniers se raccrochent à des concepts connus du grand public (« qui veut se faire réaligner les chakras ? ») mais n’ont en réalité aucune idée de l’impact qu’ils ont réellement sur l’invisible.


Heureusement que quelques personnes, aussi éclairées que humbles, sont là pour nous apprendre à voir.

L’invisible est à la portée de tous, il n’est pas réservé à quelques élus qui ont « reçu ce don » à la naissance. On peut se faire accompagner dans cette initiation. En gardant en tête que nous n’en aurons qu’un aperçu et que jamais notre cerveau d’humain ne pourra comprendre sa totalité. Mais quel aperçu ! Largement suffisant pour nous ouvrir à la vie dans une dimension plus vaste que nous aurions pu imaginer.


Holistique : cela signifie « entier ». En naturopathie par exemple, ça veut dire qu’on prend en compte la personne dans sa totalité (« hole » en anglais), et qu’on agit sur plusieurs plans (physique, énergétique, psycho-émotionnel, spirituel, social etc). On est inclusif et généraliste (et non exclusif / spécialiste). Tout ça pour dire : c’est plus complet que si ça ne l’était pas.


Et alors le pompon, c’est le quantique… ! La physique quantique développe des théories qui tentent d’expliquer la réalité là où la physique classique a atteint ses limites. On y découvre la non-localité, l’intrication quantique, la remise en question de l’espace et du temps... Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire par exemple Le cantique des quantiques – le monde existe-t-il ? de Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod, c’est une bonne introduction au sujet.


La physique quantique est une tentative d’explication du comportement des particules, de l’infiniment petit, là où les règles de la physique classique ne fonctionnent pas. Et ça ne date pas d’hier : les premières théories ont émergé il y a un siècle déjà !

Alors oui, l’adjectif est applicable aux soins pourquoi pas, puisque souvent l’espace et le temps ne sont pas tels qu’on les définit habituellement, mais ce n’est pas nouveau ! Juste, ça a un nom maintenant. Mais les vieux guérisseurs de campagne faisaient déjà du « quantique » sans avoir besoin de le nommer.


Aujourd’hui on voit foisonner les formations pour devenir « thérapeute quantique », « énergéticien quantique », « coach quantique » (??) – cela me parait au mieux prétentieux, au pire inconscient, mais bon ce n’est que mon avis.

En fait, utiliser le mot « quantique » en tant qu’adjectif n’a pas vraiment de sens… ça se réfère juste à des particules, les « quanta » !

Et si la réalité peut être expliquée par les théories de la physique quantique, dans ce cas qu’est-ce qui ne serait pas « quantique » ? Tout l’est déjà…



Alors moi du coup, je fais des soins énergético-quantiques holistiques et vibratoires, comme ça je n’ai rien oublié ha ha !! Bref, du soin, quoi.



PS : les miroirs aux alouettes fleurissent à grande vitesse - attention aux sectes qui surfent sur la mode du « quantique » ! Attention aussi aux arnaques commerciales et aux produits miraculeux…



73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page